Exercices de musculation : guide sur le soulevé de terre

À titre informatif, le soulevé de terre désigne un mouvement de musculation permettant de renforcer la chaîne postérieure. En effet, il a pour base polyarticulaire. En effet, ce type de mouvement figure parmi les trois mouvements de la force athlétique, mais accompagnée d’un développé couché, de squat et d’exercice inséré dans les Wod en termes de Cross fit. N’oubliez pas que le soulevé de terre est un incontournable dans les salles conçues spécialement pour la musculation. Pour bien faire soulevé de terre et pour profiter d’un résultat satisfaisant, il est impératif de prendre en compte de quelques paramètres.

Pourquoi doit-on réaliser un soulevé de terre ?

Pour faire court, le soulevé de terre consiste à faciliter le soulèvement d’une charge lourde ainsi qu’immobile sur le sol. Parmi les muscles sollicités pendant ce type d’exercice, on distingue notamment les ichios-jambiers, les fessiers à savoir le grand fessier, les lombaires étant donné que vous penchez durant l’exercice et les muscles du dos tels que le grand dorsal, les dorsaux et le grand rond.

Par ailleurs, le mouvement du deadlift ou le soulevé de terre muscle vous permettra également de contracter de manière secondaire les épaules, les abdos, les quadriceps, les avant-bras, les adducteurs et les triceps. Vu qu’il s’agit d’un exercice de musculation le plus complète, celle-ci vise ainsi à renforcer les muscles du haut et du bas du corps. C’est pour cette raison qu’il est fortement recommandé dans le cas d’une prise de masse ainsi que de volume. Aussi, le soulevé de terre est notamment conseillé pour faire travailler la force. Tel est le cas d’un athlète. N’oubliez pas que ce type de mouvement contribue à la brûlure de graisse. Cliquez ce lien pour de plus amples informations sur le soulevé de terre muscle.

Comment se déroule un soulevé de terre ?

Contrairement à ce que l’on pense, le principe de base d’un soulevé de terre est relativement simple. Il suffit simplement d’opter pour une barre chargée au-dessus de vos genoux et de partir du sol. Pour ce qui est de la position de départ, la barre doit être au sol et vous devez mettre vos pieds en dessous, notamment au milieu avec un écartement de 30 cm. Ensuite, vous devez prendre la barre dans cette position en écartant parfaitement vos mains à la largeur de vos épaules. Après cela, il vous est possible de procéder au pliage de vos genoux jusqu’à ce que vos tibias arrivent à toucher la barre.

Dans l’étape suivante, vous devez lever la charge en gardant bien l’alignement de vos dos et de vos bras. Enfin, vous pouvez désormais maintenir la position debout pendant deux secondes puis retourner à la position départ. Il faut souligner que pendant l’exercice de soulevé de terre dos, il est impératif, voire même recommandé, de bien tenir vos dos le plus droit possible. Si vous enroulez vos dos, vous risquez de faire face à des blessures graves à savoir une hernie discale ou des lombalgies. Idem pour vos bras. Ceux-ci doivent être en mesure de tenir sa cambrure naturelle afin d’éviter les mauvaises surprises.

Quelques précautions à prendre en compte durant le mouvement

Comme évoqué précédemment, vos pieds doivent adopter un écartement au moins 30 cm pour soulever de terre dos. Idéalement, prévoyez un écart notamment inférieur à celui de la largeur de vos épaules. De préférence, faites-les tourner vers l’extérieur d’environ 15°. S’il est possible, évitez de fléchir vos coudes durant l’exercice. La meilleure position de vos bras reste sans doute tendue. Mieux encore, on vous conseille fortement de regarder bien devant vous et non à gauche, à droite ni en l’air. En fin de mouvement, ne pensez pas à enrouler vos épaules. L’idéal serait de garder ses trapèzes en position neutre. Vous aurez la possibilité de privilégier des sangles si vous constatez que vous ne tiendrez pas la barre en main.